ETABLE  expérimentale des Verrines,  POITOU-CHARENTES. © inra, Jean-Claude Emile

Des dispositifs expérimentaux ouverts à la communauté scientifique

Oasys : une expérimentation-système pour tester un système bovin laitier innovant, diversifié et durable

L'expérimentation-système Oasys teste un système bovin laitier innovant, diversifié et durable. Son but : permettre aux éleveurs de vivre de leur production laitière dans un contexte de contraintes et d’aléas climatiques en économisant les ressources en eau et en énergie fossile, tout contribuant à une agriculture durable.

Par Service communication Inra Poitou-Charentes
Mis à jour le 12/01/2017
Publié le 27/11/2014

Vache pâturant une prairie de graminées-légumineuses-chicorée, comportant des lignes d’arbres à vocation fourragère, à Lusignan, dans le cadre de l'expérimentation-système Oasys pour tester un système bovin laitier innovant, diversifié et durable. © Inra, Sandra Novak
Vache pâturant une prairie de graminées-légumineuses-chicorée, comportant des lignes d’arbres à vocation fourragère, à Lusignan, dans le cadre de l'expérimentation-système Oasys pour tester un système bovin laitier innovant, diversifié et durable © Inra, Sandra Novak

Dépliant Oasys

Océanique avec des sécheresses estivales : le climat actuel du Poitou-Charentes est celui attendu dans le Grand Ouest – principal bassin laitier français – dans une vingtaine d’années. Pour anticiper le changement climatique dans cette zone et la raréfaction de l’eau et de l’énergie fossile, l’Inra expérimente de nouveaux systèmes laitiers. A Lusignan, l’unité expérimentale Ferlus met en place une expérimentation-système pour produire du lait bioclimatique (Oasys). Le dispositif comprend 90 hectares de prairies et cultures et 72 vaches laitières.

Pourquoi du lait « bioclimatique » ?

Comme en architecture avec les « maisons bioclimatiques », le but de ce système laitier est de tirer le meilleur parti des ressources naturelles, tout en respectant l’environnement et en satisfaisant les attentes de ses utilisateurs. Deux principales innovations sont proposées pour atteindre ce but : miser sur la diversité et valoriser toutes les dimensions de l’espace et du temps.

Diversité des plantes et des vaches

Les équipes chargées de l’élevage et des cultures, sous l’impulsion de Sandra Novak et de Jean-Claude Emile, diversifient les éléments du système Oasys : espèces, variétés et mélanges végétaux (avec un recours accru aux légumineuses), races laitières (Holstein, Rouge scandinave et Jersiaise en croisement), périodes de vêlage (printemps et automne). Les fonctions du système sont aussi multipliées : ressource fourragère, culture de vente, atténuation du changement climatique, préservation de la qualité de l’eau et réservoir de biodiversité.

Prendre de la hauteur, changer d’échelle de temps

Oasys valorise également toutes les dimensions de l’espace (des arbustes et des arbres côtoient des plantes herbacées) et celles du temps (les cultures se succèdent sans sol nu, la production de lait est considérée à l’échelle de la carrière d’une vache plutôt que sur une seule période de lactation).

Pâturer pour économiser les ressources

Le pâturage est maximisé sur Oasys car c’est la pratique la plus économe en eau et en énergie fossile. En plus des prairies classiques associant graminées et légumineuses, des cultures fourragères annuelles sont implantées pour pouvoir être pâturées aux périodes délicates de l’été (chicorée, radis, navet, graminées estivales…) ou de l’hiver (méteil, betterave, colza…). Les arbres et des arbustes plantés sur ces parcelles permettront également de fournir une ressource pâturable complémentaire, ou de décaler la pousse de l’herbe.

Être résilient face au changement climatique

Nous faisons l’hypothèse que la diversité des ressources fourragères et de leurs fonctions, associée à une stratégie d’élevage adaptée (deux périodes de vêlage, croisement trois voies), permettront d’augmenter la résilience du système face aux aléas climatiques. Cette diversité vise également à permettre de concilier un niveau de production et des performances environnementales élevées.

Une évaluation multicritère sur le long-terme

Afin de tester cette hypothèse, le système va être évalué sur le long-terme, à la fois vis-à-vis de ses performances agronomiques et zootechniques, mais également sur des critères environnementaux, sociaux et économiques, grâce aux nombreuses données collectées sur le dispositif.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

A propos de

Quelques exemples d’innovation dans le dispositif Oasys

Prairies et cultures :
Mélanges de variétés et d’espèces
Introduction de ligneux (arbres, arbustes, haies)
Rotation longue entièrement pâturable
Large utilisation des légumineuses

Élevage :
Instauration de deux périodes de vêlage
Allongement de la lactation (18 mois entre deux vêlages)
Allongement de la carrière de la vache (4-5 ans)
Croisement entre Holstein, Rouge scandinave, Jersiaise