Les prairies multi-espèces, un levier pour des systèmes fourragers performants

Trois chercheurs et ingénieurs de Lusignan ont participé à la publication d'un article intitulé "Les prairies multi-espèces, un levier pour des systèmes fourragers performants", dans la revue Fourrages n°218.

couverture revue fourrages 218
Publié le 02/10/2014

Bernadette Julier, François Gastal et Fabien Surault, de l'Unité de recherche pluridisciplinaire prairies et plantes fourragères (URP3F) et de l'unité expérimentale Fourrages, environnement, ruminant de Lusignan (Ferlus), sont co-auteurs de l'article "Les prairies multi-espèces, un levier pour des systèmes fourragers performants", paru dans la revue Fourrages n°218 de juillet 2014 ayant pour thème "Concilier productivité et autonomie en valorisant la prairie (1ère partie)".

Résumé de l'article

Les espèces fourragères associées par les éleveurs sont choisies pour leur complémentarité de fonctions et leur capacité d'adaptation, permettant ainsi aux mélanges de répondre à la diversité des milieux et des besoins d'alimentation des troupeaux. Des résultats récents confirment et précisent ces aspects.
L'intérêt des prairies multi-espèces pour la production (matière sèche et protéines) et sa régularité interannuelle (rusticité), la digestibilité est confirmé par les essais présentés, conduits en fauche et en pâture, à différents niveaux d'intrants. Le maintien d'un couvert productif à long terme passe par une dose appropriée de légumineuses au semis, des variétés complémentaires (graminées et légumineuses, leur nombre étant moins important ; pérennité), l'adéquation entre espèces et rythme de coupe, une fertilisation azotée compatible avec la pérennité des légumineuses. Les connaissances sur le fonctionnement de ces couverts complexes méritent d'être approfondies mais des outils innovants sont d'ores et déjà disponibles pour faciliter le choix des espèces à associer pour construire des systèmes fourragers performants.

> En savoir plus