Réussite collective pour la deuxième édition de la Journée technique Cap’Vert !

Le 28 septembre 2017, 420 éleveurs, techniciens et étudiants se sont retrouvés à l'Inra de Lusignan sur le site de Patuchev pour la Journée technique Cap'vert qui était co-organisée par l’Inra, l’Institut de l’élevage, les Chambres d’agriculture, le Brilac et l’enseignement agricole.

. © Inra
Mis à jour le 16/11/2017
Publié le 02/10/2017

Toutes les structures de recherche et développement étaient présentes pour animer des ateliers thématiques sur la valorisation de l’herbe dans les systèmes d’élevage caprin.
La filière caprine de Nouvelle-Aquitaine et des Pays-de-la-Loire s'est mobilisée pour cette deuxième édition, qui a également accueilli 20 % d’éleveurs venant d’autres régions (Occitanie, Bretagne, Centre, Bourgogne…). Parmi les 420 participants, on compte 170 éleveurs et futurs éleveurs, 140 techniciens et une centaine d’apprenants en BTS et CS caprin.

Cap’vert est le fruit d'un travail collectif, mené depuis plusieurs années entre les structures de recherche, développement, formation et la filière caprine régionale dans le cadre du dispositif expérimental Patuchev (Inra Lusignan) et du Réseau REDCap (Brilac, Institut de l’élevage, Inra, Chambres d’agriculture, Contrôle laitier, Civam, BTPL, Enseignement agricole).

Les huit ateliers techniques proposés lors de la journée ont permis aux participants d’échanger sur les thématiques :

Le repas convivial préparé par Bienvenue à la ferme a permis de favoriser les échanges entre éleveurs et techniciens et de poursuivre les débats techniques. La Route du Chabichou et des Fromages de Chèvre a mis en scène le plateau des fromages de chèvre de la région.

La forte présence enregistrée à Cap’vert démontre l’importance de l’enjeu de l’autonomie alimentaire dans la filière caprine et l’intérêt des travaux de recherche-développement engagés pour permettre aux exploitations de progresser.
Nous remercions vivement les partenaires financiers du programme REDCap et de la journée Cap’vert qui ont permis à la manifestation de voir le jour : les Régions Nouvelle-Aquitaine et Pays-de-la-Loire, l’Europe, le Ministère de l’Agriculture, la Fondation Xavier Bernard, les soutiens privés, les structures de recherche-développement, les étudiants des lycées agricoles de Melle et Venours et les équipes de l’Inra qui se sont mobilisées pour accueillir la journée.
Rendez-vous dans deux ans, avec de nouveaux résultats !