La thèse de Fabrice Requier, ancien doctorant des unités Agripop et Entomologie, est disponible en ligne

Fabrice Requier, doctorant accueilli dans les unités Agripop et Entomologie de 2011 à 2013, a obtenu sa thèse le 18 décembre 2013, intitulée "Dynamique spatio-temporelle des ressources florales et écologie de l’abeille domestique en paysage agricole intensif". L'intégralité de sa thèse est désormais disponible en ligne.

Ecobee : un dispositif d'observation des abeilles en milieu ouvert. Ecobee est un outil original pour mener des expérimentations en plaine céréalière sur les interactions entre les caractéristiques des colonies, celles des paysages et les contraintes environnementales. © Christophe Maitre
Par Service communication Inra Poitou-Charentes
Publié le 07/08/2014

 
> Lire l'intégralité de la thèse de Fabrice Requier

L’intensification de l’agriculture est désignée comme une cause majeure dans le déclin de la biodiversité, causant en particulier un manque de ressources florales pour les nombreuses espèces d’abeilles. De façon surprenante cette cause n’est que très peu explorée à l’heure actuelle sur l’effondrement généralisé des populations d’abeilles domestiques. L'étude de Fabrice Requier, menée en plein champ, révèle l’importance de la dynamique des ressources florales sur l’écologie de l’abeille domestique en paysage céréalier intensif.
Les abeilles subissent une disette alimentaire

La dynamique des ressources dominées par trois cultures majeures - colza, tournesol, maïs - provoque l’apparition d’une disette alimentaire en pollen et nectar. Par des mécanismes a priori adaptatifs, les abeilles régulent leurs comportements et histoire de vie en réponse à cette disette. Cependant, ces mécanismes de compromis d’allocation des ressources ont un coût important et peuvent aboutir à un affaiblissement des colonies, qui se traduit par une surmortalité hivernale des colonies d’abeilles domestiques. Ces résultats évoquent la nécessité de reconsidérer l’importance du manque de ressources florales en céréaliculture intensive dans le déclin de l’abeille domestique. Ces travaux se tournent vers la conception de mesures de conservation de l’abeille domestique, de l’apiculture et du service de pollinisation en paysages agricoles intensifs.