• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Visite virtuelle de l’expérimentation système Transi’marsh

Découvrez Transi’marsh, un dispositif expérimental pour tester la transition agroécologique en marais : ses enjeux, sa conception, son fonctionnement et quelques résultats issus de ses travaux. Cette visite audiovisuelle interactive est réalisée par l’Inra avec le soutien financier de la Fondation Xavier Bernard.

Visite virtuelle de l'expérimentation système Transi'marsh à Saint-Laurent-de-la-Prée, réalisée par Coralie Maurin (Inra) avec le soutien financier de la Fondation Xavier Bernard © Coralie Maurin
Mis à jour le 30/01/2018
Publié le 17/07/2017


 

(Cliquer sur les bulles, puis sur "sens de la visite", pour accéder aux diaporamas sonores)

L’expérimentation système Transi’marsh a été lancée en 2009 sur la ferme expérimentale de Saint-Laurent-de-la-Prée, située dans les marais desséchés de Rochefort-sur-mer (Charente-Maritime). Elle conduit un système de polyculture-élevage (bovin allaitant – naisseur/engraisseur – 60 mères de race Maraîchine), sur une SAU de 160 ha (115 ha de Surfaces Fourragères Principales dont 103 ha de prairies naturelles humides ; 45 ha de cultures majoritairement drainées).

Le dispositif vise à faire transiter le système agricole via une amélioration progressive au fil des années, c’est-à-dire une conception “pas à pas”, avec pour objectif à terme d’avoir conçu un système agro-écologique adapté aux conditions de marais et sachant « se défendre » face aux aléas climatiques. Cette transition met l’accent sur :

  • la contribution du système à la protection de la biodiversité, à l’amélioration de la qualité de l’eau et de la fertilité des sols ;
  • l’augmentation de l’autonomie de la ferme (notamment vis-à-vis de l’alimentation du troupeau).

L’évaluation annuelle de ses performances technico-économiques, environnementales et sociales renseigne sur la capacité du système à atteindre cette multi-performance.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement